La future CH30, grande soeur de la CH26

La pimpante Chatenet CH26 voit aujourd’hui débouler une grande sœur baptisée CH30, gratifiée d’un bloc plus généreux qui lui ouvre l’accès aux voies rapides.

Regard ovoïde, calandre ouverte d’un large sourire, robe rétro aux galbes langoureux, passages de roues gonflés, baie de pare-brise verticale et pavillon blanc nacré : l’affriolante Chatenet CH26 compte beaucoup sur sa bouille joviale, évoquant la Mini Cooper, pour séduire une clientèle féminine et urbaine. Aujourd’hui, la belle dégaine un nouvel atout, qui prend place sous le court capot.

Traditionnellement cantonnées au statut peu enviable de chicanes mobiles le long de nos départementales, les voiturettes souffrent communément d’une vitesse de pointe bridée à 45km/h, qui restreint leur rayon d’action. Aujourd’hui, Chatenet pallie ce handicap en dotant sa puce d’un « gros » bloc essence Lombardini.

Gratifié d’une injection multipoints, ce coeur développe la bagatelle de 20 chevaux au régime relativement élevé de 5200 tours/minute. Sans être un foudre de guerre, il autorise ainsi ce quadricycle lourd à atteindre la vitesse de croisière de 100 km/h, ce qui lui ouvre l’accès aux voies rapides et une plus grande aisance pour sillonner les campagnes.

Forte d’un compartiment arrière d’une capacité de 600 litres, à l’instar de sa cadette CH26, la nouvelle venue, accessible dès 16 ans au prix de 14700 €, impose le permis de conduire B1. Toujours aussi pimpante, elle laisse le choix parmi un nuancier relativement large (rouge, ivoire, noir, gris, bleu) et présente toujours un pavillon contrasté (blanc, noir ou gris).